Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Connexion

Entrez vos informations pour vous connecter.

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

LCP / LAG Le lundi 25 mai 2020

Les élus et la gestion de crise

Sports; santé; billets d’avion; éducation

(LCP) L’Assemblée nationale reprend du service demain jusqu’au 12 juin. Les élus continuent tout de même de gérer la crise sanitaire partout au Québec.

 

Plusieurs d’entre eux s’expriment publiquement sur les consignes à respecter, les actions du gouvernement ou pour proposer des pistes de solution. D’autres enjeux, au-delà de la crise, retiennent aussi leur attention, de plus en plus.

 

La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest :

« Ce n’est pas facile pour les jeunes mordus de sports qui attendent le retour de leur discipline. Je travaille fort pour que les sports reviennent rapidement afin que les jeunes puissent continuer de vivre des expériences qui les rendent heureux. À tous ceux et celles qui vivent des difficultés en lien avec la situation actuelle, Sport’Aide est toujours disponible pour vous écouter et vous aider. »

 

Le ministre du Travail, Jean Boulet :

« Vous êtes plusieurs à me le demander. Oui l’entretien ménager résidentiel est autorisé en vertu de la liste des services et activités prioritaires. »

 

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais :

« La Fondation AGES publie des vidéos afin de mieux soutenir nos aînés dans le contexte actuel. On y aborde l’autonomie et la mobilité en contexte de confinement, l’anxiété, le sommeil, la sécurité à domicile et l’alimentation. »

 

La cheffe du PLQ, Dominique Anglade :

« Lorsque l’ouragan qui s’abat présentement sur le réseau de santé, et plus particulièrement dans nos CHSLD sera terminé, il sera impératif de placer l’humain avant le béton ou la bureaucratie au cœur de la relance. »

 

La porte-parole libérale en matière d’Éducation, Marwah Rizqy :

« Nous devons tout faire pour éviter d’avoir un jeune à la maison cet automne. Et si on manque d’espace, travaillons avec le milieu culturel pour accueillir des jeunes. Imaginez enseigner au centre des sciences ou théâtre? Avec en renfort des étudiants du baccalauréat.

SOYONS AUDACIEUX. »

 

La porte-parole libérale en matière de sécurité publique, Marie-Claude Nichols :

« Le gouvernement demande aux camps de jour d’offrir rapidement leurs services sans pour autant leur donner les moyens d’assurer la sécurité des jeunes et des employés. L’absence d’un plan d’aide sérieux, développé avec les intervenants des camps oblige ces derniers à faire face à une situation financière et humaine précaire. »

 

Le député libéral Monsef Derraji :

« Ni les décès en RPA, ni le nombre de lits/CHSLD, ni le secteur privé, ni financement/lit n’expliquent l’hécatombe au Québec provoquée par la COVID-19. La raison a été l’erreur des autorités de ne pas avoir isolé CHSLD, comme l’a fait la Colombie-Britannique. »

 

La porte-parole libérale pour les droits des LGBTQ2, Jennifer Maccarone :

« Les droits des personnes LGBTQ2 doivent être une priorité en tout temps, mais la ministre (de la Justice, Sonia LeBel) doit y porter une attention particulière en ce moment de crise. »

 

Le député solidaire Gabriel Nadeau-Dubois :

« La crise actuelle doit nous faire grandir. En Nouvelle-Zélande, l’idée de la semaine de 4 jours pour permettre aux gens de voyager davantage à l’intérieur du pays et de soutenir l’économie locale, fait son chemin. En Colombie-Britannique, on en parle également. Doit-on explorer cette avenue au Québec? »

 

« C'est simple: les voyageurs ont droit à un remboursement. Le gouvernement n'a pas à tolérer les pratiques illégales de Air Canada, Air Transat, WestJet, Sunwing et Swoop. »

 

La députée Ruba Ghazal de Québec solidaire :

« J'encourage tous les usagers à porter un masque lorsqu'ils prennent le transport en commun. Être solidaire, c'est aussi protéger les autres! »

 

Le responsable pour Québec solidaire en matière de santé, le député Sol Zanetti :

« La gestion centralisée de notre réseau de santé a clairement montré ses limites depuis le début de la crise. Les CISSS et les CIUSSS sont d'immenses paquebots dont il est difficile de changer la trajectoire : la chaîne de décisions est tellement longue que les besoins du personnel soignant peinent à être entendus et les directives ne sont pas toujours appliquées sur le terrain. Il faut laisser plus de liberté aux établissements et redonner aux patients, au personnel et aux communautés un pouvoir dans l'organisation des soins dans leurs milieux. »

 

Le chef parlementaire du PQ, Pascal Bérubé :

« Mon père était enseignant et je sais que lui comme tant d’autres ont changé positivement la vie de milliers de jeunes. Rendons hommage à ces éducateurs qui font présentement des merveilles dans des conditions difficiles. »

 

Au-delà de la crise

Le premier ministre, François Legault, concernant la nomination de Michèle Boisvert à titre de représentante personnelle du premier ministre du Québec (sherpa) pour la Francophonie :

« Je suis très heureux que Michèle Boisvert ait accepté ce rôle stratégique pour la diplomatie québécoise. Elle a toute ma confiance pour représenter les intérêts du Québec et pour porter ma vision en matière de Francophonie économique. Ses compétences en gestion et son profil économique seront des atouts pour représenter le Québec et saisir les occasions nombreuses qu'offre l'espace francophone. »

 

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette :

« La flore, la faune et les écosystèmes terrestres et aquatiques sont menacés de plusieurs façons, notamment - disons-le - par notre mode de vie. La perte de la biodiversité figure parmi les risques qui auront le plus d'impact sur nos sociétés au cours de la prochaine décennie. »

 

Le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire :

« En lien avec la Stratégie de transformation numérique gouvernementale, nous avons récemment mis en ligne le premier Standard des pratiques numériques du gouvernement du Québec. »

 

Le porte-parole libéral en matière d’immigration, Monsef Derraji :

« Publication des mémoires sur le Programme de l’Expérience québécoise : un constat très clair : c’est un excellent programme qui aide le Québec et les régions à accueillir à la fois des étudiants étrangers ainsi que des travailleurs. Je vous invite à lire les rapports. »

 

Le porte-parole du PQ en matière de santé, Joël Arseneau :

« Les personnes âgées, en perte d'autonomie ou handicapées tiennent, pour la vaste majorité, à demeurer à la maison. On doit donc leur fournir des services. Mais encore faut-il qu'on reconnaisse les travailleurs du secteur à leur juste valeur, entre autres ceux du privé. »

-30-

Voyages internationaux en mars

Du jamais vu depuis des décennies

(LAG) Avec les restrictions aux frontières canadiennes depuis le 16 mars en raison de la pandémie, les voyages à destination du Canada en provenance des pays d'outre-mer ont chuté de 52,7 % en mars, observe Statistique Canada. C’est la plus forte baisse mensuelle depuis le début de la collecte de ces données en 1972.

 

À titre d’exemple, « le nombre de voyageurs en provenance d'Europe a diminué de 53,7 % pour s'établir à 123 000, tandis que le nombre de voyageurs qui venaient d'Asie a baissé de 52,8 % pour se chiffrer à 79 000 ».

 

États-Unis

La fermeture le 21 mars de la frontière canado-américaine pour les voyages non essentiels a entraîné une baisse de 2,8 millions du nombre de voyages transfrontaliers pour le mois de mars.

 

« Bien que le mois de mars ait établi un record du plus faible nombre de passages de la frontière entre le Canada et les États-Unis depuis près de 50 ans, avril est en passe d'établir un nouveau record en la matière », anticipe l’organisme fédéral.

 

Concernant le nombre de résidents américains qui sont entrés au pays en mars, une diminution de 54,6 % a été observée pour s'établir à 967 000. Il s'agit du total mensuel le plus bas depuis le début de la collecte de ces données en 1972.

 

« Les comptes quotidiens indiquent que la majeure partie de cette baisse a eu lieu juste avant l'annonce du 16 mars, puis à partir de la fermeture du 21 mars, date à compter de laquelle le nombre d'arrivées en provenance des États-Unis a cessé jusqu'à la fin du mois », précise Statistique Canada.

 

Retour de voyage

Par ailleurs, « les résidents canadiens sont revenus de 677 000 voyages effectués dans des pays d'outre-mer, en baisse de 35 % par rapport à février. D'une année à l'autre, un moins grand nombre de Canadiens sont revenus de pays d'outre-mer par rapport à mars 2019 (-344 000) ».

-30-