Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Recommandations d'Élections Québec

Éducation à la démocratie, vitrine d’information, embauche de jeunes de 16 ans

Paru le | Catégorie: Autres

(LAG) Le Directeur des élections, Pierre Reid, a fait le bilan de sa dernière année (2018-2019) et envoyé ses recommandations à l’Assemblée nationale.

 

Son année a été marquée par la tenue des premières élections générales à date fixe, par deux élections générales municipales et 219 partielles. Élections Québec a versé 28,5 millions $ en soutien aux partis politiques et une nouvelle carte électorale provinciale est entrée en vigueur. Le DGÉ recommande au gouvernement et aux parlementaires certaines mesures à prendre :

 

  • L'éducation à la démocratie peut inciter les électrices et les électeurs de demain à exercer une citoyenneté active et responsable. Élections Québec recommande que les différents acteurs concernés mènent une réflexion sur la place que devrait occuper l'éducation à la démocratie dans le cheminement scolaire des jeunes Québécoises et Québécois.

 

  • Élections Québec recommande d'instaurer des mesures pour permettre le vote en centre de traitement des dépendances et en centre de soins de fin de vie, afin que les personnes qui y séjournent puissent voter.

 

  • Elle recommande aussi de créer une vitrine d'information pour les électeurs et les électrices, puisque l'information est l'un des facteurs déterminants de la participation électorale. Cette vitrine les renseignerait sur les personnes candidates, leurs priorités et leur programme électoral.

 

  • L'embauche de membres du personnel électoral dès l'âge de 16 ans permettrait d'élargir le bassin de candidatures potentielles et d'offrir à ces futurs électrices et électeurs une occasion de se familiariser avec le processus électoral.

 

  • Élections Québec recommande que l'on tienne les élections partielles à date fixe, à deux moments de l'année : au printemps et à l'automne. Le fait de connaître la date des élections facilite leur planification et leur organisation; cela permet à tous les acteurs concernés de se préparer pour l'événement de façon plus efficace et productive.

 

  • Au Québec, la protection des renseignements personnels est encadrée par des lois qui s'appliquent aux entreprises privées, aux ministères et aux organismes publics. Les partis politiques ne sont pas soumis à ces lois, mais ils ont accès aux renseignements personnels contenus dans la liste électorale et ils constituent des banques de données contenant des renseignements personnels. Ils devraient donc être soumis à une loi en la matière.

-30-

Autres articles du jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019

jeudi 03 octobre 2019