Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Portrait de l’eau

« Incomplet et imprécis », selon un rapport

Paru le | Catégorie: Environnement

(LCP) Le portrait de l’eau au Québec est « incomplet et imprécis », constate le commissaire au développement durable, Paul Lanoie.

 

« Pour plusieurs problématiques, on n'est pas en mesure vraiment de dire quel est l'état de la situation et comment ça a évolué au cours des dernières années. Est-ce que ça s'améliore? Est-ce que ça se détériore? Donc, sur plusieurs enjeux, il n'est pas possible de se prononcer là-dessus », dit-il.

 

Dans son rapport déposé hier à l’Assemblée nationale, il s’attarde sur l’engagement du gouvernement, il y a près de 20 ans, de mettre en place une gestion intégrée des ressources en eau.

 

Or, le ministère de l’Environnement et le ministère des Affaires municipales « n'assurent toujours pas sa mise en œuvre », écrit-il.

 

« Les lacunes relevées dans le cadre de nos travaux compromettent la conservation des ressources en eau pour les générations actuelles et futures », croit le commissaire.

 

« En effet, la gestion des connaissances est inefficace et inefficiente pour assurer la GIRE et ne permet pas de dresser un portait fiable de l'état de ces ressources pour soutenir la prise de décisions », note le rapport.

 

« À ce sujet, notons que, depuis 2009, le Bureau des connaissances sur l'eau doit mettre en place et coordonner un système qui a pour but de fournir l'information la plus fiable, complète et à jour possible. De plus, tous les cinq ans, il doit produire un rapport accessible au public sur l'état des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques », explique Paul Lanoie.

 

« Or, plusieurs étapes pour en arriver à un système d'information adéquat n'ont pas été franchies. De plus, la diffusion des connaissances sur l'eau par le biais du portail créé à cette fin est limitée. Par exemple, une majorité de documents sur le portail ne sont accessibles qu'à certains des abonnés », observe-t-il.

 

« Pour ce qui est du premier rapport quinquennal, publié en 2014, il dresse un portrait incomplet et imprécis de l'état des ressources en eau. En effet, pour ce faire, le ministère de l'Environnement s'est doté de plusieurs indicateurs, mais il ne possédait pas les données nécessaires afin de présenter des conclusions complètes pour une grande partie d'entre eux. »

-30-

Autres articles du jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020