Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Ce qu'elles ont dit :

« Notre gouvernement veut vraiment redonner la place aux régions »

Paru le | Catégorie: Affaires municipales LAG

(R.I.) La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, a profité de l'interpellation du vendredi 3 mai dernier pour parler de leadership en développement régional et écorcher au passage le gouvernement libéral qui a précédé.

 

« (...) J'aimerais vous présenter quelques priorités de notre gouvernement pour dynamiser les régions. Ces priorités sont d'ailleurs dans le budget 2019‑2020. On a, entre autres, vous le savez, 400 millions $ dédiés à Internet haut débit. C'est un dossier qui est prioritaire. On a plusieurs acteurs qui travaillent à ce dossier. C'est essentiel que les 240 000 foyers qu'il reste à brancher soient branchés rapidement.

 

La transformation numérique des entreprises... Malheureusement, nos PME tardent à prendre le virage 4.0. On veut intensifier l'approche. On a déjà commencé à intensifier l'approche, à investir davantage dans l'industrie 4.0 pour pouvoir s'assurer que les entreprises prennent ce virage.

 

Ensuite, on veut augmenter les exportations, parce que c'est une source de revenus et d'augmentation de la prospérité de chacune des entreprises, mais aussi de l'ensemble des régions. On veut travailler fort sur l'innovation. On l'a bien dit, des sommes sont allouées via les pôles d'innovation dans chacune des régions. Ces sommes iront en région, c'est nécessaire si on veut que les régions prospèrent et se démarquent l'une et l'autre.

 

Ensuite, on investit toujours en entrepreneuriat. À titre d'exemple, on supporte Femmessor, on supporte le Centre de transfert en entreprise du Québec. On a augmenté le budget de 7,2 millions $ pour quatre ans pour Femmessor, pour inciter les femmes des entreprises à faire de l'entrepreneuriat positif puis à prendre davantage leur place. On investit également dans la diversité un montant plus important.

 

On crée des écoles en entrepreneuriat dans huit régions. On en a déjà quatre, de mises en place, il nous reste quatre à mettre en place pour que les entrepreneurs soient mieux formés, soient mieux accompagnés. Ça, c'est une priorité, chose qu'ils n'avaient pas avant. Tout ça dans l'objectif de maximiser la performance du Québec partout sur le territoire. L'heure est venue de passer, on le sait, à Internet puis au mode 4.0. (...)

 

(...) Notre gouvernement veut vraiment redonner la place aux régions, puis on ne veut pas imposer nos façons de faire, mais on veut le travailler avec eux, tisser ce lien pour qu'on puisse faire du développement par le bas. Le développement économique, pour qu'il prenne racine, il doit partir des régions, puis ça, c'est préoccupant et prioritaire pour nous.

 

Comme l'entrepreneuriat est l'une des clés de la réussite économique du Québec et de ses régions, nous devons continuer à développer et à mettre à la disposition des PME des leviers de développement efficaces afin de faciliter leur démarrage et leur croissance, croissance dans laquelle, d'ailleurs... Le parti qui était au pouvoir avant nous n'a pas investi dans la croissance des entreprises.

 

On a fait beaucoup pour le démarrage, mais très peu malheureusement pour la croissance, puis il manquait clairement d'ambition pour les entreprises du Québec dans le plan d'action qui a été développé par eux. Les entrepreneurs investissent dans de nouveaux créneaux d'activité, innovent dans les façons de répondre aux besoins, créent des emplois et contribuent ainsi à la vitalité du tissu social et économique et de ses régions. Nous nous sommes engagés à les soutenir plus efficacement.

 

(...) Pour nous, le leadership, c'est le travail d'équipe, c'est l'humilité de travailler avec les autres. Puis l'équité, entre les régions, j'en ai souvent parlé, on veut travailler dans le respect des spécificités de chacune des régions, mais en le faisant dans l'équité interrégionale pour que le Québec se développe adéquatement.

 

Dans les 15 dernières années, on a vu des inégalités incroyables poindre entre chacune des régions. On a laissé le libre marché, on a investi tous nos oeufs dans une seule région au Québec, puis là l'idée, c'est de dire : On peut-u investir partout au Québec, de mieux répartir la richesse, d'assurer une équité entre les régions, de reconnaître l'apport considérable que chacune des régions peut avoir?

 

C'est ce qu'on fait aussi en encourageant des programmes comme les programmes ACCORD, en soutenant la table des entrepreneurs... la table d'entrepreneuriat qui regroupe l'ensemble des régions. C'est toutes des initiatives qui nous préoccupent.

 

Les libéraux ont saccagé et abandonné les régions, nous, on doit rattraper le temps perdu, et vous pouvez compter sur moi, sur mon courage, le courage de mes équipes pour aller de l'avant avec ça, vous ne serez pas déçus. »

(Extrait du Journal des débats du vendredi 3 mai 2019)

-/-/-/-/-/-/-/-

Notons que (R.I.) employé en ouverture du texte signifie « reproduction intégrale » d'un texte ou d'une déclaration.

Autres articles du lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019

lundi 06 mai 2019