(LCP) Cinq ans après l’échéance du Plan d'action en santé et bien-être des femmes, la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, a annoncé son dépôt « sous peu » il y a déjà quelques semaines.

 

« Je continue les travaux. Ça fait encore partie de l'échéancier. Le plan d'action devait être déposé en 2021... avant 2021, c'est-à-dire. Donc, on a encore, bon, plusieurs discussions avec le MSSS et on travaille pour, justement, le mettre de l'avant. Mais on y travaille encore », a-t-elle indiqué en commission parlementaire.

 

Échu depuis 2015, le plan n'a toujours pas été renouvelé depuis, s’étonne la députée Christine Labrie de Québec solidaire. « Il est échu depuis plusieurs années. Il avait été prolongé temporairement, mais il est échu depuis longtemps, là. Je suis surprise d'entendre 2021, tout d'un coup. Il devait sortir en 2019 », a rappelé l’élue.

 

« Dans une réponse à une question écrite, la ministre m'avait répondu, en mai 2019, que le plan d'action devait être prêt à l'automne 2019 », a mentionné Christine Labrie.

 

L’élaboration du plan s’inscrit dans le cadre de la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021, lui a indiqué la ministre.

 

« En fait, la stratégie vient à échéance en 2021. Donc, il y avait une certaine fenêtre. Mais, moi ce qu'on me dit, ça fait toujours partie de la programmation du MSSS, puis ça va être déployé le plus rapidement possible. »

-30-