(LCP) La Commission de l’économie et du travail a adopté des articles relatifs au Programme de maternité sans danger dans le cadre de l’étude détaillée du projet de loi 59 modernisant le régime de santé et de sécurité du travail, en abordant le chapitre 5.2, les articles 138 à 142, malgré les doutes émis par le député Alexandre Leduc de QS. Ses nombreuses questions ont contribué à préciser l’intention du législateur.

 

Le ministre du Travail dit vouloir réduire les disparités d’émission des certificats du programme d’une région à l’autre. Il met en place un protocole national pour le retrait préventif des femmes enceintes. « C’est uniquement pour éviter le cas où la même hygiéniste dentaire à 20 semaines à Val-d’Or obtient son retrait préventif alors que l’autre à 26 semaines ne peut pas l’obtenir à Gaspé », précise Jean Boulet.

 

« On veut juste s’assurer qu’il y a une forme d’équité dans l’exercice du droit, que je considère très important, d’une femme à son retrait préventif. » Par un autre article de la même série, le ministre a indiqué vouloir simplifier l’émission des certificats de retrait du travail.

 

Notons que du côté du Parti libéral, c’est le député Carlos Leitao qui remplace son collègue Monsef Derraji en convalescence puisqu’il est atteint de la COVID.

-30-