Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Mise à jour économique

Des moyens, mais pas aux bons endroits

Paru le | Catégorie: Finances & Économie

(LCP) Malgré les surplus et les investissements, la mise à jour économique présentée par le ministre des Finances, Eric Girard, ne s’attaque pas aux bonnes priorités, dénonce l'opposition officielle.

 

Pour Carlos Leitão, porte-parole du PLQ en matière de finances, le gouvernement récompense les familles avec enfants, mais il oublie les autres et les aînés. « Et, en plus de ça, ce qui se passe aussi, c'est que, pendant que certaines familles vont bénéficier, avec notamment l'augmentation d'allocations familiales, et c'est important, toutes les familles et toutes les personnes vont être affectées par une hausse des tarifs d'hydroélectricité », note-t-il.

 

« D'un côté, on donne des allocations familiales plus généreuses, mais, de l'autre côté, on va faire payer tout le monde une facture d'électricité qui serait encore plus élevée. »

 

Il en est de même pour le temps supplémentaire obligatoire des infirmières. « Le gouvernement a les moyens, il a choisi de ne pas mettre en oeuvre les projets ratios qui mettaient fin au temps supplémentaire obligatoire. »

 

M. Leitão constate enfin qu’il n’y pas eu « un effet CAQ » depuis leur arrivée au pouvoir et que l’économie ralentit. Il y a une baisse des exportations et une baisse des investissements privés, affirme-t-il, des éléments jugés pourtant importants par le premier ministre.

 

On joue avec les chiffres, déplore Québec solidaire

Selon Québec solidaire, qui a réitéré sa demande d’un directeur parlementaire du budget, tout cela est un « feu d’artifice de chiffres ». Le gouvernement maintient des pratiques peu souhaitables, dit Vincent Marissal, porte-parole de QS en matière de finances. « Quand on compare entre les prévisions, entre le réel, entre ce qui arrive vraiment, ce que l'on pense qui arriverait, une chatte n'y retrouverait pas ses petits, c'est presque de l'astrologie tellement c'est ésotérique », commente-t-il.

 

« Entre ce que M. Girard disait l'an dernier, pas ce que les libéraux disaient il y a 18 mois, là, entre ce que M. Girard disait l'an dernier à pareille date et maintenant, bien, son surplus est trois fois plus élevé que ce qu'il disait », un surplus après versement au Fonds des générations, décrit-il. « Le ministre des Finances, c’est un banquier, il doit savoir compter. »

 

M. Marissal se dit déçu qu’il n’y ait pas de « réinvestissements dans les services publics », de même que peu d’argent dans la lutte aux changements climatiques, et seulement l’an prochain.

 

Comme les libéraux, dit le PQ

Pour le Parti québécois, la CAQ a « les moyens de faire beaucoup plus », mais elle « cache des surplus », comme le parti libéral l’a fait dans les dernières années, soutient Martin Ouellet, porte-parole en matière de finances. Mais « il y a du bon », comme les mesures destinées aux familles.

-30-

Autres articles du vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019

vendredi 08 novembre 2019