Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Locataires des terres publiques

Le loyer des baux sera indexé à l’inflation

Paru le | Catégorie: Ressources Naturelles

(LAG) Le gouvernement annule pour les locataires des terres publiques la hausse prévue de loyer des baux de villégiature et la remplace par une indexation annuelle à l’inflation, et ce, à compter du 1 janvier 2020.

 

« Il faut rappeler qu'en 2020, une majorité de détenteurs de baux de villégiature auraient vu leurs hausses de loyer passer à un taux supérieur à la variation de l'inflation selon l'ancienne réglementation. Dans certaines régions, cette hausse aurait représenté entre 200 $ et 300 $ par bail. Avec les changements apportés à la réglementation, la hausse sera plafonnée à la variation de l'indice des prix à la consommation », explique-t-on.

 

L'augmentation moyenne des loyers sera de 10 $ l’année prochaine comparativement à 50 $ avec l'ancienne réglementation. « En 2020, plus des trois quarts des villégiateurs paieront un loyer inférieur à 2 $ par jour, soit moins de 730 $ par année », indique-t-on.

 

Ces modifications réglementaires s'appliquent aux baux gérés par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles ainsi qu'aux baux gérés par les municipalités régionales de comté, signataires d'une entente de délégation. À titre d’exemple, il y a environ 10 520 baux de villégiature dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

« Dès 2020, les changements apportés à la tarification des baux de villégiature permettront de retourner 1,1 million $ dans les poches des locataires qui pourront aussi mieux prévoir l'évolution de leur loyer. De plus, nous avons agi suffisamment tôt pour leur permettre d'éviter des hausses tarifaires majeures qui auraient pu découler, comme cela a été le cas en 2016, de la révision des valeurs de référence à partir de 2021 », commente le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

-30-

Autres articles du mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019

mardi 29 octobre 2019