(LCP) Le PQ réclame par écrit un suivi des engagements du ministre de la Solidarité sociale, Jean Boulet, concernant le « Droit à l’amour » pour la clientèle de l’aide sociale.

 

Le député Harold LeBel avait soulevé une fois de plus cet enjeu lors de l’étude crédits, il y a un mois. L’élu réclame des « assouplissements » afin de permettre à des gens de vivre en couple même s'ils reçoivent de l'aide sociale.

 

« Le ministre Boulet a indiqué durant cette commission que le dossier du Droit à l’amour faisait partie des enjeux traités par le Comité consultatif de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, que le principe d’“une personne, un chèque” était d’ailleurs considéré par ce dernier et que des annonces à ce sujet viendraient prochainement », rappelle-t-il.

 

Harold LeBel demande au ministre de lui fournir un bilan de l’avancement des travaux du comité consultatif et le cas échéant ses conclusions et ses recommandations.

 

Il souhaite aussi savoir si l’intention du ministre est maintenue pour la mise en place du principe d’« une personne, un chèque » dans l’attribution de l’aide sociale sans la prise en compte du nombre de personnes dans le foyer du prestataire. Un échéancier est réclamé pour les annonces.

 

Le ministre devra fournir une réponse par écrit au député. Elle sera déposée à l’Assemblée nationale.

 

Jean Boulet a avait indiqué le 19 août que « les travaux cheminent bien » et qu’en temps opportun, « on fera les annonces qui s'imposent ».

-30-