(LAG) La Corporation des concessionnaires d'automobiles du Québec veut convaincre le gouvernement d’adopter le Programme d'inspection des véhicules de plus de huit ans que propose la Table de concertation sur l’environnement et les véhicules routiers.

 

« Il permettra d'éliminer de vieux véhicules, qui sont les plus polluants sur les routes du Québec, ou à tout le moins, de les faire réparer », explique la corporation dans le registre des lobbyistes.

 

« Le parc automobile à un grand nombre de véhicules de 8 ans et plus, souvent mal entretenus, qui engendrent une consommation d'essence en moyenne de 18 % plus élevée », signale-t-elle.

 

« Cette surconsommation d'essence entraîne l'émission de 320 000 tonnes de GES ce qui équivaut à l'ajout de 100 000 véhicules par année sur les routes du Québec. »

 

La CCAQ invoque aussi comme objectif le maintien d’une « cohérence avec la Loi visant l’augmentation du nombre de véhicules automobiles zéro émission au Québec et les incitatifs financiers à l'achat ou à la location à long terme de véhicules électriques et hybrides branchables pour ainsi réduire les émissions de GES et autres polluants ».

 

Le président-directeur général de la corporation est l’ancien ministre libéral délégué à l'Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles, Robert Poëti.

-30-