(LCP) La mise en place d’un centre de cybersécurité au gouvernement « avance à la vitesse grand V », a indiqué le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire.

 

« Effectivement, le responsable est engagé, on a rapatrié, du ministère de la Sécurité publique, le CERT/AQ au Conseil du trésor parce qu'il y avait une espèce de gouvernance éclatée qui était un peu dysfonctionnelle. Donc, on a centralisé ça », dit-il. Le CERT/AQ étant l’équipe de réponse aux incidents de sécurité de l’information de l’Administration québécoise.

 

« On est à mettre en place les unités de cyberdéfense dans les différents ministères qui vont relever de ce centre gouvernemental de cyberdéfense. Tout ça est en train de se mettre en place », informe le ministre.

 

Traçabilité

« On est effectivement à revoir tous les processus, notamment pourquoi? Notamment pour le fait que les données qui sont utilisées dans les différents ministères et organismes sont journalisées. Qu'est-ce que ça veut dire, ça? Ça veut dire qu'un employé de l'État qui accède aux bases de données de l'État pour aller chercher de l'information, chaque demande qu'il fait doit trouver une traçabilité, à savoir qui est allé chercher la donnée, à quelle heure il est allé chercher la donnée, quelle donnée a-t-il demandé pour faire quoi avec. Donc, cette traçabilité-là, elle est majeure parce que c'est comme ça qu'on est capable, après ça, de détecter des mouvements illicites. »

 

Ce n’est pas nouveau, admet Éric Caire. « Je le dis en toute honnêteté, ça se faisait. Maintenant, on a renforcé les mesures pour s'assurer que ça se fait de façon standard et ça se fait de façon systématique. Donc, on est en train de mettre ça. »

-30-