Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Programme pour les PME

Ottawa élargit ses critères

Paru le | Catégorie: Univers fédéral

(LCP) Ottawa annonce l'expansion des critères d'admissibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes pour que les nombreuses petites entreprises et leurs propriétaires y soient admissibles. L'élargissement de cette mesure les aidera à protéger les emplois dont les Canadiens dépendent.

 

Les changements apportés au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes permettront à un plus grand nombre de petites entreprises canadiennes d'accéder à des prêts sans intérêt qui les aideront à couvrir leurs coûts d'exploitation à un moment où leurs revenus ont diminué en raison de la pandémie. De plus, la frontière avec les États-Unis restera fermée jusqu’au 21 juin.

 

La FCEI se réjouit

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI)uit se réjouit de l'annonce du gouvernement fédéral concernant l'élargissement des critères d'admissibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). Le CUEC constitue une véritable bouée de sauvetage pour beaucoup de PME dont 25 % du prêt, soit un maximum de 10 000 $, peut être transformé en subvention directe.

 

On estime que grâce à cette aide, plusieurs entreprises sont en mesure de couvrir certains de leurs frais fixes. Cependant, il est primordial que cet élargissement des critères d'admissibilité au CUEC soit opérationnel le plus rapidement possible. Les entreprises qui ont été exclues du CUEC ont traversé deux mois en recevant très peu d'aide et elles doivent faire face à leurs obligations comme le paiement du loyer dû le 1er juin, au même titre que d'autres entreprises.

 

La FCEI continue aussi de préconiser des changements majeurs au programme d'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC). Trop d'entreprises risquent d'être privées de cette aide dont elles ont cruellement besoin si leur propriétaire décide de ne participer pas au programme. La FCEI a donc demandé au gouvernement fédéral de simplifier l'AUCLC pour permettre aux locataires d'accéder directement à une aide équivalente à 50 % de leur loyer sans que cela dépende de la participation des propriétaires d'immeubles commerciaux.

 

La FCCQ en veut plus

À la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) on croit que d'autres assouplissements demeurent nécessaires pour qu'un maximum d'entreprises ayant souffert de pertes de revenus durant la crise puissent en bénéficier.

 

« Nous sommes d'avis qu'il serait préférable d'appliquer également le seuil de 15% de pertes de revenus pour tous les mois subséquents. Cette mesure permettrait de venir en aide à un plus grand nombre d'entreprises et de réduire leurs possibilités d'endettement, tout en maintenant leur main-d'œuvre au sein de leur organisation », déclare Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

-30-

Autres articles du mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020

mercredi 20 mai 2020