Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Déficit de 12 à 15 milliards $

Pas d’austérité, promet Eric Girard

Paru le | Catégorie: Finances & Économie

(LAG) Pas question de revenir à l’époque de l’austérité budgétaire promet le ministre des Finances même si un déficit de l'ordre de 12 à 15 milliards $ est à prévoir cette année.

 

« Je peux garantir ça », a déclaré Eric Girard lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale, hier.

 

Le ministre refuse de répéter « ce qu'on a tous vécus » sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard. « C'est les deux premières années du gouvernement précédent, avec des chaînes devant les écoles et un taux de croissance des dépenses de 1 %. On a eu ça pendant deux ans, au Québec, et puis c'est ça, la définition de l'austérité. »

 

Eric Girard croit cependant à un retour à l'équilibre budgétaire d’ici trois à cinq ans en raison de « la plus grande récession » depuis la Deuxième Guerre mondiale.

 

« Nous nous sommes engagés à ne pas augmenter l'impôt des particuliers, la taxe de vente du Québec et l'impôt des corporations. Il n'est pas question d'augmenter le fardeau fiscal des Québécois pour revenir à l'équilibre budgétaire », promet-il de nouveau.

 

Pour un retour à la normale, « un indicateur de bon travail, c'est si nous ramenons le PIB nominal du Québec en décembre 2021 au niveau où il était en décembre 2019. Si le rebond de 2021 et la deuxième moitié de 2020 compensent pour la chute du deux mois où nous avons fermé 40 % de l'économie, on sera en bonne posture », croit-il.

 

Concernant la possibilité d’une deuxième vague du virus, « si on est mieux préparés ou la deuxième vague est moins forte, on aura des bonnes nouvelles. Il y a la possibilité de trouver un remède, éventuellement, il y aura un vaccin, mais c'est certain qu'il y a de l'incertitude », dit le ministre des Finances.

 

Pour le moment, l’important c’est d’aider les Québécois et les entreprises, dit-il. « C'est maintenant qu'il faut stimuler les infrastructures, pour les deux prochaines années. C'est maintenant qu'il faut aider fiscalement. C'est maintenant qu'il faut faire de l'aide directe aux entreprises. C'est maintenant qu'il faut aider les secteurs en difficulté. Je ne suis pas pour faire une baisse d'impôts dans trois ans, là. C'est maintenant que les propriétaires immobiliers ont des difficultés », insiste-t-il.

 

Une centaine d’experts

Le portrait de l’état des finances publiques en date du 9 juin sera présenté comme convenu le 19 juin. Une équipe de 120 économistes du ministère y travaille, signale le ministre.

-30-

Autres articles du jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020

jeudi 11 juin 2020