Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message AU gouvernement

Sur le Centre de recherche sur les grains

Paru le | Catégorie: Agriculture, Pêches, Alimentation LAG

(C.C.) Le président des Producteurs de grains du Québec (PGQ), M. Christian Overbeek, a dévoilé les recommandations qu'il a l'intention de formuler au ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et à l'assemblée générale du Centre de recherche sur les grains (CÉROM), dans le cadre du chantier du CÉROM sur la révision de la gouvernance interne de l'organisme.

 

En résumé, le président des PGQ recommandera que les postes de dirigeants du conseil d'administration du CÉROM (président, vice-président, trésorier et secrétaire) soient occupés par des administrateurs indépendants et que les organisations du secteur des grains continuent à être représentées au conseil par la présence d'administrateurs. Ces recommandations suivent la tenue, hier, d'une séance prévue du conseil d'administration du CÉROM ayant notamment abordé les conclusions d'experts externes en matière de gouvernance sollicités l'an dernier.

 

« J'ai toujours respecté les mandats qui m'ont été confiés, les règles éthiques qui s'appliquaient à moi, ainsi que les avis des spécialistes en matière de bonne gouvernance. C'est ce que je continue à faire aujourd'hui », conclut M. Overbeek.

 

Le chantier sur la gouvernance du CÉROM est en branle depuis 2018. Dans ce contexte, le CÉROM a sollicité un accompagnement d'experts externes rattachés à la Chaire de gouvernance Stephen-A.-Jarislowsky des HEC Montréal. Les détails de ce plan d'action ont été déposés à l'Assemblée nationale du Québec le 25 avril 2018.

 

L'assemblée générale du CÉROM est prévue en avril 2019. Cette assemblée doit ratifier toute modification aux règlements généraux de l'organisme.

 

Créé en 1998 à la demande du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), le CÉROM est une corporation à but non lucratif dont la mission principale est de participer, par de la recherche innovante, au développement d'un secteur des grains performant et durable. Son conseil d'administration est composé d'administrateurs indépendants et de représentants des PGQ, de la Coop fédérée et du gouvernement. Les administrateurs du CÉROM sont tenus de respecter un code d'éthique qui prévoit l'absence d'intervention dans les affaires courantes de l'organisme et l'absence de conflits d'intérêts.

-/-/-/-/-/-/-

Autres articles du vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019

vendredi 08 février 2019