Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Ce qu'ils ont dit

Affaires municipales : Autonomie, responsabilisation et imputabilité

Paru le | Catégorie: Affaires municipales LAG

(C.C.) Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, parle de ses intentions :

« J'ai confirmé, dès les premiers jours de mon mandat, que notre gouvernement entendait poursuivre, dans la lignée de l'autonomie, la responsabilisation et l'imputabilité municipale et que nous comptions bien accompagner les différents partenaires municipaux dans cette grande démarche.

 

À titre de palier décisionnel le plus près de la population, les MRC et les municipalités ont un pouvoir unique pour stimuler l'engagement citoyen et contribuer à la mise en place d'une saine démocratie participative. Voilà le gage d'une société équilibrée pour avoir des cités en santé.

 

Comment ce pouvoir doit-il être exercé? D'abord, par l'écoute des volontés du milieu culturel, économique et social, ainsi que des gens qui le composent, à savoir les familles, les personnes seules, les aînés et les jeunes. Ces groupes manifestent tous des besoins différents. Par ailleurs, nous souhaitons miser sur l'accompagnement que le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation peut offrir aux municipalités afin que les citoyennes et les citoyens puissent bénéficier des meilleurs services. Nous veillerons aussi à ce que cet accompagnement s'étende aux ministères et aux organismes gouvernementaux afin que les municipalités puissent être mieux outillées pour exercer leurs nouvelles compétences.

 

De plus, nous entendons poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité de nos territoires. De façon tangible, cela signifie que tous les ministères et organismes municipaux assujettis à la Loi pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires devront continuer de préciser leurs actions et leurs interventions en fonction des priorités de chaque région. C'est l'un des gestes concrets que nous poserons afin de réaliser notre objectif de décentraliser le pouvoir vers les régions et de les faire briller.

 

D'ailleurs, j'ai l'intention de continuer la tournée structurée des régions, que j'ai bien adorée, et je veux connaître les intentions des intervenants du milieu quant à la révision des priorités régionales. Je trouve stimulante la créativité qui anime le monde municipal. C'est une échelle gouvernementale propice à l'implantation de projets novateurs, et ce sont de formidables incubateurs de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire, des façons de faire qui pourront ensuite essaimer à l'ensemble des villes et des villages du Québec.

 

Des maires et mairesses me vantent déjà les mérites de leur municipalité dans le but d'accueillir chez eux et chez elles des projets pilotes déjà dans tous les domaines où la vie s'exprime. Ces élus savent adapter les bonnes idées à la réalité de leur milieu. Les municipalités détiennent de grandes responsabilités. Elles exercent de grandes compétences. Je salue celles qui ont déjà bougé au plan environnemental, celles-ci qui croient que l'environnement commence immédiatement dans la saine gestion de leur municipalité.

 

L'environnement occupe une grande place dans le discours des municipalités et le discours public. Même si je voulais faire la sourde oreille, il y a quatre militants environnementalistes convaincus à ma table tous les dimanches soir au souper. Ce sont mes quatre enfants. Je souhaite m'attaquer dès que possible au renouvellement de l'entente sur la fiscalité entre les municipalités et le gouvernement. Dans ce contexte, nous entendons procéder au transfert d'un point de TVQ aux municipalités en remplacement de certains transferts actuels. Nous allons le faire en partenariat avec les acteurs municipaux, et toujours dans le respect.

 

Surtout, soyez sans crainte : l'impact qu'aura cette mesure sur chaque localité sera analysé et pris en considération. Mais, avant de formuler des propositions, si nous voulons que nos engagements financiers reflètent les besoins des municipalités et des citoyens, nous devons d'abord et avant tout travailler de concert avec nos différents partenaires.

 

Nous comptons sur une entente dont les mesures de soutien et les outils économiques et fiscaux permettront à l'ensemble des municipalités de relever les défis auxquels elles doivent s'attaquer tout en tenant compte des attentes de la population. C'est d'ailleurs ce qui me guidera tout au long de mon mandat : l'intérêt des citoyens et, bien entendu, le bien-être des familles dans les municipalités où elles ont choisi de bâtir leur vie. Et j'entends bien y travailler, en collaboration avec les instances municipales qui partagent le même objectif que moi.

 

Dans le contexte actuel où le milieu municipal se modernise et où les enjeux en habitation évoluent sans cesse, j'ai bon espoir que nos actions communes contribueront à créer un milieu de vie dynamique répondant aux besoins des citoyennes et des citoyens d'aujourd'hui et de demain. »

(Extrait du Journal des débats du jeudi 29 novembre 2018)

-30-

C.C.) au début d'un article signifie un copié / collé intégral. (LCP) signifie un article du Courrier parlementaire© et (LAG) un article de L'Actualité gouvernementale©

À lire aussi dans Affaires municipales LAG