Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Message AU gouvernement

La FQM demande le début des négociations du nouveau pacte fiscal

Paru le | Catégorie: Affaires municipales LAG

(C.C.) « Réunie en conseil d’administration, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande le début immédiat des négociations en vue de la conclusion du nouveau pacte fiscal entre le gouvernement du Québec et les municipalités.

 

« Nous avons déjà pris du retard si nous voulons qu’un nouveau pacte fiscal soit en place dès le 1er janvier 2020 », a déclaré le président de la FQM, M. Jacques Demers. « Il faut que les moyens financiers suivent les nouvelles responsabilités qui ont été confiées aux municipalités et aux MRC au cours des dernières années. Et pour y arriver, il faut mettre en place une véritable diversification des revenus municipaux par un partage de la TVQ et de la Taxe sur les services publics de façon à libérer les municipalités de leur dépendance envers les champs de taxation fonciers. »

 

En plus de la diversification des revenus municipaux, la Fédération demande au gouvernement qu’il rembourse aux municipalités 100 % de la taxe de vente du Québec (TVQ) et qu’il paye la pleine valeur des taxes foncières sur les immeubles parapublics.

 

« Il faut aussi que ce nouveau pacte fiscal contienne des mesures spécifiques au monde rural et aux municipalités dévitalisées. Si nous voulons avoir une réelle occupation du territoire, il faut aussi penser aux municipalités situées à l’extérieur des grands centres urbains », a ajouté M. Demers.

 

En ce sens, la FQM demande au gouvernement de doubler la compensation pour les terres publiques de 20,8 M$ à 41,6 M$, de bonifier le Fonds de développement des territoires de 60 M$ pour retrouver le financement qui prévalait avant 2015, et de majorer de 5 M$ les redevances sur les richesses naturelles pour qu’elles atteignent 30 M$. Pour les communautés dévitalisées, 10 M$ supplémentaires seraient requis afin de mieux les soutenir. En terminant, la Fédération tient à rappeler que les sommes consacrées à la voirie locale ne correspondent toujours pas à celles de 1993, et qu’aucune indexation de ces montants n’est prévue.

 

« Les municipalités et les MRC ont largement contribué au retour à l’équilibre budgétaire, ce qui a fragilisé leur capacité de développement et leur vitalité. Avec le prochain pacte fiscal, le gouvernement doit rétablir l’équilibre afin que l’ensemble des régions puisse profiter et contribuer à la croissance et l’épanouissement de la société québécoise », a conclu le président de la FQM.

 

À propos de la FQM

Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) s’est établie comme la porte-parole des municipalités et des régions du Québec. Ayant comme priorité la défense de l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1 000 municipalités et MRC membres. »

-/-/-/-/-/-

À lire aussi dans Affaires municipales LAG