Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Les élus et la gestion de crise

Décès; institutions; industrie forestière

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) L’Assemblée nationale siège cette semaine, mais les élus continuent tout de même de gérer la crise sanitaire partout au Québec.

 

Plusieurs d’entre eux s’expriment publiquement sur le déconfinement, les actions du gouvernement ou pour proposer des solutions. D’autres enjeux, au-delà de la crise, retiennent aussi leur attention.

 

Le premier ministre, François Legault :

« On continue d'avoir beaucoup de décès. Il y a encore plus de 1 000 personnes qui sont infectées dans les résidences. C'est beaucoup moins que ce qu'on a connu. À un moment donné, on en avait presque 5 000. Mais il reste qu'il y a une tendance du côté des hospitalisations qui est quand même clairement à la baisse. »

 

Le ministre des Transports, François Bonnardel :

« Le saviez-vous ⁉️ Les projets du MTQ dans le PL61 sont estimés préliminairement à 38 G$. De cette somme, 29,5 G$ seraient consacrés aux projets de transports collectifs, soit près de 80 %! Nous avons besoin de ces projets pour réduire nos émissions de GES! »

 

La ministre de la Culture, Nathalie Roy :

« Voici des précisions importantes pour l’aide aux artistes en cette période de pandémie. »

 

La cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade :

« On ne peut que constater que le premier ministre considère que nos institutions sont davantage des irritants qui l'empêchent de gouverner, plutôt qu'un rempart qui protège les citoyens. »

 

Le porte-parole libéral pour le conseil du trésor, Gaétan Barrette :

« François Legault lui-même est un homme de déréglementation, c’est un homme qui veut un État qui soit plus entre les mains du pouvoir sans qu’il y ait vraiment de contre-pouvoir. »

 

Gregory Kelly, porte-parole libéral en matière de forêts, de faune et de parcs :

« Québec est la province où l’on compte la majorité des emplois de l’industrie forestière canadienne, nous ne pouvons pas les oublier. Il faut lui donner de l’aide directe. »

 

La cheffe parlementaire de QS, Manon Massé :

« Depuis le début du débat sur le projet de loi 61, le premier ministre nous parle de nécessité et surtout il nous parle d'urgence. Alors, il nous met un fusil sur la tempe et il nous dit : si vous ne nous donnez pas un chèque en blanc, bien, c'est parce que vous êtes contre la relance économique. »

 

Le chef parlementaire du PQ, Pascal Bérubé :

« Jamais un gouvernement, dans l’histoire moderne du Québec, et pas en temps de guerre, je dirais, ne s’arroge autant de pouvoirs. »

 

Au-delà de la crise

Le ministre des Transports, François Bonnardel, concernant l’expertise au sein de son ministère :

« En 2019, la dernière année, on a réussi à atteindre 90 % de l'objectif d'embauche des ingénieurs et des techniciens en travaux publics. Oui, il nous en manque encore. Oui, on se fait voler ces ingénieurs, ces techniciens par d'autres sociétés, par des entreprises privées, alors on doit tout faire pour être capables d'offrir à ces employés, un environnement le fun. »

 

La porte-parole libérale en matière de francophonie canadienne, Kathleen Weil :

« En tant que seule province francophone du pays nous devons appuyer les communautés francophones du Canada! Nous demandons au gouvernement de la Coalition avenir Québec d’agir et d’appuyer la campagne #SauvonsSaintJean. En tant qu’élus québécois, nous devons porter notre voix! »

 

Manon Massé, cheffe parlementaire de Québec solidaire :

« Le racisme systémique, c’est de se mettre les yeux devant les trous et de regarder les statistiques, et ça parle de soi. L’important, c’est de comprendre pourquoi c’est comme ça et comment on peut le changer. C’est ça que nos concitoyens nous demandent, les concitoyens qui vivent ces situations-là. »

-30-

À lire aussi dans Affaires parlementaires LAG