Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

État d’urgence sanitaire

Régions; entraînement; poursuite; garderies

Paru le | Catégorie: Gouvernement & Fonction publique

(LAG) Pour répondre à la forte demande des entreprises, un montant supplémentaire de 100 millions $ sera injecté dans le programme Aide d’urgence aux PME dans le cadre des Fonds locaux d’investissement

 

« Nous sommes conscients que les besoins des entrepreneurs changent avec la reprise de l’économie, et c’est pour cette raison que nous nous ajustons au fur et à mesure en fonction de l’évolution de la situation. Je suis persuadé que l’ajout de 100 millions de dollars dans les FLI donnera un coup de pouce supplémentaire aux MRC pour qu’elles puissent aider davantage les entreprises sur leur territoire », commente le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

 

Salles d’entraînement

Les salles d’entraînement ouvriront dans les prochaines semaines, a indiqué le directeur de national de la santé publique, Horacio Arruda. La situation est plus compliquée puisque les risques de contamination sont plus grands, dit-il. Des protocoles pour soutenir les salles à rouvrir en toute sécurité sont en préparation.

 

Mesures de confinement

Le premier ministre défend les mesures de confinement prises par son gouvernement alors qu’une poursuite judiciaire vise à invalider certains aspects de la loi qui régit l’état d’urgence sanitaire.

 

« Je pense que les mesures qu’on a prises étaient nécessaires, ressemblaient à des mesures qui ont été prises un peu partout dans le monde. On avait un virus qui se propageait à la vitesse grand V. Il fallait s’assurer de confiner le maximum de personnes pour freiner cette propagation », plaide François Legault.

 

« On l’a fait au nom des intérêts supérieurs des Québécois et du Québec. Que certains pensent qu’on l’a fait ou qu’on continue de le faire inutilement, bien là, nous autres, on a écouté la science. Mais, bon, ces gens-là ont une autre science, on ne peut pas rien faire. »

 

Services de garde en milieu familial

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, lance un appel au calme dans le dossier des services de garde en milieu familial.

 

Il déplore que le principal syndicat d’éducatrices en milieu familial, la FIPEQ, invite ses membres à facturer les parents pour le service qu'ils n'ont pas reçu durant le confinement alors qu’un décret stipule que les parents dont les enfants ne fréquentent pas le service jusqu'au retour à la normale n'ont pas à payer.

 

« Je suis préoccupé par ça parce que c'est illégal de faire ça », dit-il. « Depuis le début, toute l'aide financière qu'on a donnée aux éducatrices en milieu familial est bien suffisante pour couvrir quelques contributions parentales qui ne seraient pas versées par les parents, et qu'en bout de ligne les éducatrices sont gagnantes. »

-30-

À lire aussi dans Gouvernement & Fonction publique