Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Immigration

Franciser les nouveaux arrivants sans les démotiver

Paru le | Catégorie: Immigration, Inclusion

(LCP) Le ministre Simon Jolin-Barrette se montre optimiste relativement aux dossiers de l'Immigration dont il a la responsabilité. « On travaille en collaboration avec mon collègue du Travail, Jean Boulet, et avec nos homologues fédéraux. Donc, j'ai bon espoir qu'on va réussir à arriver à une entente avec le gouvernement fédéral parce que dans toutes les régions du Québec, il y a des employeurs qui ont besoin de main-d'oeuvre », explique-t-il.

 

Quant au test de français aux immigrants, dont il a été question pendant la campagne électorale, l'un des objectifs du gouvernement est de faire en sorte de s'assurer que « les immigrants qui choisissent le Québec puissent parler français, puissent également avoir un emploi à la hauteur de leurs compétences et aussi connaissent les valeurs québécoises », dit-il.

 

« Donc, très certainement on travaille là-dessus et on va faire en sorte qu'on puisse accompagner les immigrants pour qu'il y ait cette connaissance au niveau du français et des valeurs québécoises. »

 

Ces tests ne devront pas être passés obligatoirement après trois ans. « On ne veut pas bloquer les gens qui viennent de pays qui ne sont pas nécessairement francophones et qui veulent décider de travailler au Québec de venir enrichir la société québécoise », soutient le ministre.

-30-

À lire aussi dans Immigration, Inclusion