Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

DG par intérim à la SQ

« Le défi, c'est de garder les gens mobilisés »

Paru le | Catégorie: Sécurité publique

(LCP) La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a confirmé en fin de journée, hier, que Johanne Beausoleil a été désignée directrice générale par intérim de la Sûreté du Québec, et ce, à compter du 16 décembre prochain. Le Conseil des ministres venait d’approuver sa nomination comme directrice générale adjointe de la SQ à compter du 2 décembre.

 

« Mme Beausoleil a toutes les qualifications pour occuper ce poste important. En plus d'avoir été une haute fonctionnaire de l'État, elle a été, entre autres, sous-ministre associée à la Direction générale des services correctionnels du ministère de la Sécurité publique. Elle a aussi exercé pendant quatre ans les fonctions de directrice de la vérification à la Sûreté du Québec », résume la ministre.

 

Transition et stabilité

« Elle pourra d'ailleurs compter sur une équipe renouvelée, stabilisée, puisque j'annonce aussi que nous avons procédé à la prolongation du mandat de certains des directeurs généraux adjoints actuellement en poste », a indiqué Geneviève Guilbault.

 

« Donc, l'objectif, c'était de stabiliser les équipes, d'assurer justement des mandats prolongés pour certaines des personnes de manière à trouver l'équilibre entre l'arrivée d'une personne qui connaît bien l'organisation, mais qui est de l'extérieur, et de maintenir en poste les personnes qui sont actuellement dans l'organisation », a-t-elle poursuivi.

 

De l’avis de Johanne Beausoleil, « le défi, c'est vraiment de faire la période de transition, d'assurer la stabilité au sein de l'organisation puis de continuer dans ce sens-là », dit-elle.

 

« Je pense que le défi, c'est de garder les gens mobilisés, de travailler en équipe et en partenariat, et ça, soyez assuré que je vais le faire. C'est ma grande force, d'être capable d'intégrer les différents dossiers, travailler avec les partenaires internes, externes, mobiliser les ressources, travailler en équipe, je suis une personne pour qui les relations humaines sont très importantes », commente-t-elle.

 

« C'est aussi d'amener les femmes, en tout cas, si je peux faire la voie d'amener les femmes officiers à kicker, à être plus présentes, ça va me faire plaisir d'encourager ça. Il y a déjà des démarches qui sont en cours à la sûreté. »

 

QS

Selon le député Alexandre Leduc de Québec solidaire, « elle a un parcours intéressant de femme. Ça peut être un beau portrait, une belle image pour les femmes à l'intérieur du service de police qui veulent progresser. C'est intéressant. Elle vient de la filière civile aussi. C'est intéressant. Donc, là-dessus, pour l'instant, on semble être satisfaits de notre côté ».

-30-

À lire aussi dans Sécurité publique