Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Les députés durant la crise

Se débrouiller sans Internet à l’ère du coronavirus

Paru le | Catégorie: Technologies,Internet

(LCP) En plus de faire face à des enjeux de main-d’œuvre agricole, la circonscription d’Huntingdon doit composer avec une portion de son territoire sans signal cellulaire et sans Internet.

 

« Une forte proportion de citoyens n’a pas accès à ce service », explique la députée caquiste Claire Isabelle en entrevue avec Le Courrier parlementaire©.

 

Sur 28 municipalités, « il y en a qui n’ont même pas le signal et certaines qui n’ont pas accès à Internet. Vous en avez d’autres qui ont le souci d’avoir Internet lent, très très lent et qui leur coûte très très cher », mentionne-t-elle.

 

« J’ai une famille qui m’a appelé, entre autres, dernièrement pour me dire : écoutez je suis rendu en excédent à 150 $ parce que mes deux jeunes d’université sont revenus à la maison, qu’ils font leurs travaux universitaires de la maison. On n’a pas les moyens de payer tout ça », illustre l’élue.

 

Travail à distance

Dans ce contexte, comment le travail à distance est-il possible? « Nos premières rencontres qu’on a voulu faire avec Zoom, bien nos maires nous disaient : tu ne peux pas Claire parce que certains maires n’ont même pas accès à Internet, n’ont même pas le signal cellulaire! »

 

À sa demande, l’Assemblée nationale lui a alors fourni « assez rapidement » une ligne téléphonique 1-800. « Donc on a pu faire effectivement notre première rencontre. On a d’abord divisé la circonscription, j’ai quatre MRC, on a divisé la circonscription en deux et on a rencontré les maires par téléphone », indique l’élue.

 

Bénévoles

Quant à la plateforme numérique Jebénévole.ca, Claire Isabelle doutait de son succès en raison de cette réalité technologique. « J’étais très sceptique que ce site-là allait rejoindre ma circonscription qui est très éloignée. Bien croyez le ou non, tous mes organismes communautaires m’appellent puis me disent : Claire ça fonctionne on a des bénévoles! »

-30-

À lire aussi dans Technologies,Internet