Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Conciliation études-famille

Des places pour des parents-étudiants

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Pour mieux répondre aux besoins de garde des familles et pour permettre au plus grand nombre possible d'enfants d'avoir accès à une place subventionnée dans un service de garde éducatif à l'enfance, le gouvernement du Québec annonce la création de 2 684 places, à la suite d'un appel de projets lancé en mars 2019. La création de ces nouvelles places subventionnées représente des subventions récurrentes estimées à 35,4 millions de dollars par année. S'ajoute un investissement de 26,5 millions de dollars dans les infrastructures des centres de la petite enfance.

 

D'une part, 50 projets ont été retenus à l'intention notamment des parents-étudiants. Ils permettront la création de 1 522 places en centres de la petite enfance et de 670 places en garderies subventionnées, soit 2 192 places. D'autre part, 78 projets ont été retenus pour l'optimisation du réseau des services de garde, permettant la création de 492 places.

 

Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, en a fait l'annonce hier. Ces nouvelles places subventionnées viendront répondre entre autres aux besoins des parents-étudiants et optimiser des groupes ou en créer de nouveaux dans des installations existantes.

 

Citation :

« À titre de ministre de la Famille, je me suis engagé à maximiser la disponibilité des places dans les services de garde éducatifs à l'enfance qui sont offertes aux enfants du Québec. C'est pourquoi j'ai annoncé, il y a un an, soit en février 2019, des mesures concrètes pour accélérer le développement de ces places, dont un appel de projets pour la création de 2 500 places subventionnées en installation.

 

Je suis donc très heureux d'annoncer l'attribution de toutes ces places. Nous avons même dépassé notre objectif initial, en ajoutant 184 places à celles prévues initialement. Comme ministre de la Famille, j'ai pris la décision d'alléger les critères de financement à condition que ces projets voient le jour dans un délai de 24 mois.

 

Nous prenons ainsi les moyens nécessaires pour accélérer la réalisation de milliers de places dans le but de les rendre disponibles le plus rapidement possible. Au cours des prochains mois, nous continuerons d'investir pour s'assurer du déploiement des services de garde éducatifs à l'enfance de qualité pour que chaque enfant développe son plein potentiel.»

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

 

Faits saillants :

- Les projets retenus ont été analysés en fonction de leur faisabilité, de leur pertinence et de leur qualité.

 

- Ils ont été analysés et recommandés par les comités consultatifs sur l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance.

 

- Les comités consultatifs sur l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance ont notamment pour responsabilités de conseiller le ministre de la Famille sur les besoins et les priorités pour la répartition de nouvelles places subventionnées, d'analyser tous les projets reçus et de faire des recommandations au ministre pour la répartition des nouvelles places.

 

- Les 50 projets à l'intention des parents-étudiants devront être réalisés dans les 24 mois suivant l'envoi de la lettre d'autorisation du ministre de la Famille.

 

- Dans le cadre du plan d'accélération de l'accessibilité des places en services de garde subventionnés, outre le présent appel de projets, le Ministère travaille également à la création de près de 11 000 places attribuées à la suite d'appels de projets tenus en 2011 et 2013, mais qui dormaient sur des tablettes. S'ajoutent à ce nombre près de 1 700 places issues de l'appel de projets ciblé 2018, dont la réalisation se poursuit.

 

- Pour accélérer la réalisation des places, le Ministère a diminué à 25 % la contribution financière exigée des CPE dans le cadre du Programme de financement des infrastructures (PFI). Cette contribution a même été abolie pour les projets situés dans un territoire en déficit de places. Ces assouplissements aux règles administratives du PFI s'appliquent sous certaines conditions.

-/-/-/-/-/-/-