Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Publicité et vapotage

Nouveau règlement fédéral

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) La progression rapide du vapotage chez les jeunes préoccupe le gouvernement du Canada et il prend des mesures pour y remédier. De concert avec les autres ordres de gouvernement, la communauté médicale et d’autres intervenants, le gouvernement en fera davantage afin de protéger les jeunes contre les risques associés au vapotage.

 

C’est pour cette raison que l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, a proposé de nouveaux règlements, qui visent à interdire toute promotion ou publicité des produits de vapotage partout où elle peut être vue ou entendue par des jeunes. Ainsi, les jeunes Canadiens ne verraient plus de publicités de produits de vapotage dans les endroits publics, dans les dépanneurs ou en ligne. La promotion des produits ne serait permise que dans les commerces spécialisés, les entreprises et les sites Web auxquels seuls les adultes ont accès.

 

Par ailleurs, nous savons que de nombreux jeunes ne perçoivent pas le vapotage comme ils perçoivent le tabagisme. Pour s’assurer que les Canadiens sont au courant des risques du vapotage et à la dépendance à la nicotine, la ministre Hajdu a également annoncé l’impression obligatoire des mises en garde de santé sur l’emballage des produits de vapotage. L’emballage devra être à l’épreuve des enfants, et des limites seront imposées sur la teneur en nicotine pour ces produits, afin qu’ils ne soient pas toxiques pour les enfants, en cas d’ingestion accidentelle.

 

À la suite de consultations qui ont eu lieu plus tôt dans l’année, le travail se poursuit pour examiner des mesures supplémentaires afin de réduire le niveau de la concentration de nicotine ainsi qu’imposer des restrictions additionnelles sur les arômes, selon les données les plus probantes. Ces nouvelles mesures protégeront mieux les jeunes contre les méfaits du vapotage et, grâce aussi aux campagnes de sensibilisation, réduiront l’attrait des produits de vapotage.

 

Citations

« Les dernières statistiques, qui illustrent que le vapotage a doublé parmi les élèves du secondaire, sont troublantes. Nous partageons les inquiétudes des parents, des professionnels médicaux et des responsables de la santé publique. Nous travaillons avec des experts et les Canadiens pour trouver des moyens pour empêcher les jeunes de vapoter. Les nouvelles mesures annoncées aujourd’hui aideront, mais il reste encore beaucoup à faire. Nous élaborons des mesures supplémentaires pour protéger les jeunes et notre message demeure le même : le vapotage pose de sérieux risques pour la santé. »

L’honorable Patty Hajdu, Ministre de la Santé

 

Faits en bref

* Le projet de règlement sera publié dans la partie I de la Gazette du Canada le 21 décembre 2019 et sera ensuite soumis à une période de commentaires du public de 30 jours.

* Afin de poursuivre la sensibilisation du public, Santé Canada a investi plus de 9 millions de dollars dans une campagne nationale de sensibilisation intitulée Considère les conséquences du vapotage, qui a été lancée en décembre 2018 pour informer les jeunes et leurs parents des méfaits et des risques liés au vapotage. Une évaluation récente de la campagne publicitaire a révélé que 26 % des adolescents qui disaient avoir vu les publicités avaient décidé de ne pas s’adonner au vapotage.

* Les efforts d’application de la loi se poursuivent : de juillet à décembre 2019, les inspecteurs de Santé Canada ont inspecté plus de 3 000 boutiques spécialisées dans la vente de produits de vapotage et dépanneurs au Canada et ont saisi plus de 80 000 unités de produits de vapotage non conformes. Plus de quatre-vingt pourcent des boutiques spécialisées inspectées faisaient la vente et la promotion de produits non conformes à la loi. Le Ministère a également pris des mesures pour mettre fin à des campagnes de promotion illégales menées par des grandes marques nationales cette année.

* Les nouvelles règles annoncées hier et les activités de sensibilisation publique et d’application de la loi sont essentielles, compte tenu des résultats liés au vapotage de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves de 2018-2019. Les résultats de l’enquête révèlent que les taux de vapotage chez les jeunes ont doublé au cours des deux dernières années et que les jeunes qui vapotent le font plus fréquemment.

-/-/-/-/-/-