Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Régions en alerte maximale

Une nouvelle aide pour les entreprises

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Le gouvernement du Québec bonifie le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) et le Programme d’Aide d’urgence pour les petites et moyennes entreprises (PAUPME) pour venir en aide aux entreprises visées par un ordre de fermeture dans le contexte de la deuxième vague de la COVID-19.

 

Un nouveau volet de ces programmes, l’Aide aux Entreprises en Régions en Alerte Maximale (AERAM), permettra aux entreprises visées par des ordres de fermeture qui subiront des pertes de revenus d’obtenir une aide non remboursable pour payer leurs frais fixes.

 

Le premier ministre, François Legault, en a fait l’annonce, en compagnie du ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon.

 

Le PACTE et le PAUPME, mis en place au début de la pandémie, continuent à s’appliquer. Est maintenant ajoutée l’AERAM, qui prend la forme d’un pardon de prêt, selon les critères suivants :

 

le pardon de prêt s’applique aux aides financières accordées par l’entremise de ces deux programmes;

 

 

le pardon de prêt sera équivalent à certains frais fixes déboursés pour la période de fermeture visée, soit :

 

*les taxes municipales et scolaires;

 

* le loyer (la portion non couverte par un autre programme gouvernemental);

 

*les intérêts payés sur les prêts hypothécaires;

 

*les frais liés aux services publics (ex. : électricité et gaz);

 

*les assurances;

 

*les frais de télécommunication;

 

*les permis et les frais d’association.

 

Le pardon pourra ne pourra pas excéder 80 % du montant du prêt ou 15 000 $.

 

Citations :

« Depuis le début de l’urgence sanitaire, le gouvernement est là pour aider les entreprises qui sont, en quelque sorte, des victimes collatérales des mesures de restriction. Avec les nouvelles fermetures d’entreprises, dans les zones rouges, nous lançons le message que nous serons, encore une fois, présents pour les aider. »

François Legault, premier ministre du Québec

 

« On a réagi rapidement pour aider les entreprises à affronter cette deuxième vague. On savait qu’avec ces nouvelles mesures sanitaires, c’est de l’aide pour payer les frais fixes que les entreprises demanderaient. On a été l’un des gouvernements les plus proactifs, au Canada, pour appuyer nos entreprises, mais je suis aussi fier qu’on crée une aide qui va cibler celles qui en ont le plus besoin. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

 

Faits saillants :

 

Le gouvernement du Québec a annoncé que ces secteurs sont désormais en alerte maximale (zones rouges), en raison de l’évolution de la pandémie de la COVID-19 :

 

*la Communauté métropolitaine de Montréal;

 

*la région de la Capitale-Nationale, à l’exception des MRC de Portneuf et de Charlevoix;

 

*la région de la Chaudière-Appalaches, à l’exception des MRC de L’Islet, de Montmagny et des Etchemins.

 

Ce niveau d’alerte force la fermeture de certains établissements dans ces régions.

 

Les entreprises visées par un ordre de fermeture au décret sont admissibles à l’AERAM.

 

Le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) vient appuyer, par l’entremise de prêts et de garanties de prêt d’au moins 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu’elles puissent poursuivre leurs activités.

 

Le programme Aide d’urgence pour les petites et moyennes entreprises (PAUPME) vise à soutenir, au moyen de prêts et de garanties de prêt d’une somme maximale de 50 000 $, le fonds de roulement des PME afin qu’elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités.

-/-/-/-/-/-/-